Les Pussy Riot réclament la protestation lors de la finale de la Coupe du Monde

Le groupe de protestation russe Pussy Riot a réclamé la brève interruption qui s’est produite lors de la finale de la Coupe du monde à Moscou dimanche.

Dans une déclaration, les membres ont déclaré qu’ils avaient mené l’invasion de la campagne pour attirer l’attention sur ce qu’ils ont appelé le gouvernement autoritaire du président russe Vladimir Putin.

Dans le communiqué de presse publié sur Twitter et Facebook, le groupe appelle à la libération des prisonniers politiques, à l’arrêt de l’arrestation des manifestants de l’opposition et à la fin de l’emprisonnement des citoyens pour leurs publications sur les médias sociaux.

La déclaration faisait référence au cas d’Oleg Sentsov, un cinéaste ukrainien condamné en 2015 pour ce qu’un tribunal militaire russe a appelé un complot terroriste. Sentsov prétend qu’il est innocent et qu’il a fait la grève de la faim.

Le personnel de sécurité a rapidement stoppé l’invasion du camp, traînant l’un des manifestants.

Un autre manifestant a pu saluer l’un des joueurs avant d’être retiré du terrain.

Le jeu a été rapidement renouvelé. La France a battu la Croatie 4-2 pour remporter la coupe.