Des archéologues découvrent un mystérieux sarcophage en Égypte

Les archéologues égyptiens ont mis au jour une trouvaille rare : un énorme sarcophage en granit noir qui serait le plus grand trouvé à Alexandrie, en Egypte, et ils ne savent pas qui ou quoi à l’intérieur.

Le cercueil de 185 centimètres de haut a été retrouvé enterré à environ 5 mètres sous terre, avec une tête d’albâtre d’un homme dont les caractéristiques sont méconnaissables.

Il a été découvert le 1er juillet sur un chantier de construction lors d’une inspection archéologique de routine par des représentants du gouvernement, a annoncé le ministère égyptien des Antiquités dans une publication officielle sur Facebook. La nouvelle a été rapportée par Al-Ahram, le journal d’Etat égyptien.

L’Egypte a des lois strictes pour protéger et préserver les antiquités nationales. En vertu de la loi sur la protection des antiquités, toutes les antiquités sont considérées comme appartenant à l’État.

Les archéologues datent le site entre 305 et 30 avant Jésus-Christ.

Les artefacts grecs et romains ne sont pas inhabituels à Alexandrie, la célèbre demeure du souverain macédonien Alexandre le Grand. Mais contrairement à d’autres tombes égyptiennes anciennes qui ont été ouvertes et pillées, le sarcophage de 2 000 ans est resté inchangé jusqu’à présent.

Le Dr Ayman Ashmawy, chef du Secteur des Antiquités de l’Egypte ancienne, a déclaré que la couche de mortier entre le couvercle et le corps du sarcophage indiquait qu’il n’avait pas été ouvert.

La préservation de la tombe pourrait donner aux archéologues une occasion unique d’étudier son contenu.

Les médias locaux rapportent que le grand sarcophage devra être soulevé par une grue et transféré sur un site archéologique pour être ouvert et examiné.

CNN a contacté le ministère des Antiquités et l’UNESCO pour obtenir des commentaires.