Redonner vie au land art

L’histoire des hommes est liée à l’art. Depuis la nuit des temps, l’homme invente, crée, imagine et utilise pour cela tout ce qu’il peut trouver dans son environnement. Des murs des grottes aux toiles tendues, de la pierre naturelle aux alliages de métal il a ainsi utilisé ce qui l’entourait, tout en cherchant toujours de nouveaux moyens pour donner libre cours à l’expression de lui-même, de ses envies, de ses angoisses, de ses questions. Il a ainsi toujours cherché à donner un sens aux choses, à ce qui lui échappe et ainsi il s’est aussi libéré, par le biais de toutes ses créations. Différents courants ont vu le jour, dans lesquels hommes et femmes se sont rassemblés pour créer ensemble, chacun à sa façon, mais en suivant des directives communes : impressionnisme, pointillisme, land art, surréalisme…

L’art dans les musées et dans la nature

Aujourd’hui tout amateur d’art peut donc se rendre dans les musées pour y admirer toutes ces œuvres qui ont fait l’histoire, toutes ces toiles, sculptures et dessins imaginés par des esprits brillants qui ont su faire preuve d’imagination tout en reproduisant aussi la nature, les hommes, les villes et les campagnes par beau temps, sous la pluie, en temps de guerre ou en temps de paix. De plus les musées regorgent de représentations de scènes bibliques, qui ont longtemps été source d’inspiration pour les artistes. Si ces temples que sont les musées offrent donc aux visiteurs la possibilité de s’émerveiller devant des œuvres d’art immémoriales, l’art se trouve aussi dehors, en pleine nature, parce que certains artistes, ceux qui créent les œuvres de land art, reviennent aux sources, et emploient pierres et morceaux de bois, en harmonie avec la nature.

Marché de l’art et business

L’art est aussi aujourd’hui un produit qui se vend, et il existe pour cela un marché sur lequel les artistes sont cotés. Chaque œuvre a donc un prix et parfois celui-ci dépasse les limites de l’entendement tant on donne à certaines toiles et autres gravures une valeur marchande très grande. Certains artistes prennent donc ce chemin, choisissent avant tout de produire des œuvres pour les vendre, parfois très cher. Ils gagnent ainsi non seulement de belles sommes mais aussi une renommée internationale. Mais ce n’est pas le cas de tous les artistes, certains préfèrent aux maisons de vente aux enchères et aux galeries les profondeurs de la forêt et le bord des rivières, où ils élaborent des œuvres qui ne dureront qu’un jour ou deux et que de gens aura la chance de voir.