quels avantages pour le contrat d’apprentissage en 2019 ?

Dans un contexte économique où le chômage touche toujours très durement les jeunes et les personnes sans qualification, le gouvernement a déployé fin 2018, son grand chantier pour redonner une image positive et compétitive à ce contrat de travail malheureusement délaissé. Pourtant, cette méconnaissance prive la jeune génération d’une expérience professionnelle devenue indispensable. Entre augmentations de la limite d’âge, de la rémunération et diverses aides à l’embauche à destination des employeurs, les offres sont nombreuses. 

Une augmentation de la rémunération pour les moins de 25 ans.

Afin de permettre aux jeunes ou moins jeunes sans qualification d’entrer dans la vie active avec une expérience professionnelle, le contrat d’apprentissage a de nombreux atouts à mettre en valeur. La rémunération basée sur un pourcentage du SMIC, en fonction de l’âge et de l’ancienneté de l’apprenti, a été augmentée pour atteindre une revalorisation de 30 euros. Néanmoins,  au-delà de 25 ans, les apprentis touchent toujours 100% du salaire minimum de croissance. 

Conditions de signature et de rupture allégées

Autrefois soumis au calendrier scolaire, le contrat d’apprentissage peut à présent être signé en cours d’année. Si la signature imposait une garantie d’emploi jusqu’à la fin de la formation, à présent, l’employeur a la possibilité de rompre le contrat à condition de justifier d’une faute grave ou d’une inaptitude. De son côté, l’apprenti ne perd plus son année si son contrat est rompu. Il a la possibilité de reconduire la date de fin de son contrat. Sauf, s’il est également exclu de son CFA.

Des aides à l’embauche

Dans le but de convaincre toujours plus d’entreprises les aides à l’embauche sont regroupées dans une seule et unique aide pour les contrats signés à partir du 1 er janvier 2019. Ceci dans le but de rendre plus simple l’accession à ces coups de pouce financier pour les entreprises éligibles de moins de 250 salariés.