La collecte des déchets médicaux mérite son container

La collecte et le tri des déchets que nous produisons sont des points importants dans notre vie en société. Il en va de la possibilité de recycler ceux qui peuvent avoir une seconde vie, mais aussi de pouvoir se débarrasser dans les meilleures conditions possibles de ceux que l'on peut pas transformer en autre chose. Certaines problématiques sont plus difficiles que d'autres, en matière de prise en compte des déchets, comme on l'a tous vu dans ce que rapportent les médias. Mais rien n'est impossible, à partir du moment où l'on prend en considération la nature de chaque type de résidus ou de débris.

Les déchets médicaux : un cas particulier

On entend souvent parler des déchets de l'industrie et de ceux qu’émettent les centrales nucléaires, mais on n'entend  que très rarement parler des déchets médicaux. Pourtant ceux-ci représentent une part importante de ce qui est produit annuellement en France, et ils sont d'une nature particulièrement délicate. C'est pour cette raison qu'il existe le container DASRI, qui a été spécifiquement conçu pour stocker et transporter ces « déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés » que l'on trouve dans tous les hôpitaux, les cliniques et les cabinets médicaux de toutes sortes.

La gestion des déchets : un défit international

Lorsque certaines sociétés industrialisées ont pris conscience de l'impact de leurs déchets sur le reste de la planète, elles ont essayé de faire machine arrière en matière de production de déchets. Mais pour certains d'entre eux, le mal était déjà fait et les possibilités de de le réparer étaient des plus minces. Tout le monde s'est donc efforcé de faire ce qu'il fallait, en produisant des emballages recyclables, en invitant les particuliers à réduire l'utilisation de leurs voitures ou encore à trier leurs déchets ménagers, etc. Les enfants apprennent même, dès l'école maternelle, à être des écocitoyens. Cela sera-t-il suffisant ? L’avenir nous le dira.